Imprimer cette page

Décision arbitrale sur la classification rendue

14-05-2010

Le groupe d’arbitrage nommé pour régler le différend en matière de classification a rendu sa décision. Cette décision représente une modeste victoire pour le syndicat dans la mesure où certains membres verront un rajustement à compter du 1er septembre 2009. L’employeur proposait qu’une employée ou un employé se trouvant déjà à l’échelon le plus élevé de son niveau pendant plus d’un an n’accède pas au prochain échelon avant le 1er septembre 2010.

De plus, le groupe d’arbitrage a réduit le nombre d’échelons du niveau 1, par rapport à ce qui se trouvait dans la proposition de l’employeur. Cela permettra aux employées et employés de se rendre à l’échelon supérieur de leur niveau plus rapidement que ce que proposait l’employeur, mais tout de même moins rapidement que ce que nous aurions souhaité.

La décision ne satisfait pas notre demande dans la mesure où le groupe d’arbitrage a refusé de rajuster l’écart entre les trois niveaux comme nous l’avions demandé dans notre présentation. L’employeur a argumenté vigoureusement contre un rajustement de l’échelon supérieur des niveaux 1 et 2. Le groupe d’arbitrage a maintenu la demande de l’employeur qui consistait à conserver une différence de moins de 10 % entre le niveau 1 et le niveau 2, mais il permet néanmoins un écart de plus de 17 % entre le niveau 2 et le niveau 3.

Voilà qui est déplorable, puisque ce nouveau plan de classification prive un grand nombre d’EL-5 et pratiquement tous les EL-6 de toute augmentation. Nous savons que les négociations types rendront difficile la normalisation de ces salaires à l’avenir. Seul le temps nous dira si cela aura une incidence sur la dotation et le recrutement, mais je soupçonne que oui.

Puisque le plan de classification est maintenant prêt, nous pouvons tourner toute notre attention vers la négociation collective.

En toute solidarité,

Le gérant d’affaires et secrétaire financier,

Daniel J. Boulet