Imprimer cette page

Troisième mise à jour sur les négociations avec le gouvernement fédéral

17-03-2011

Vous avez peut-être remarqué que le gouvernement fédéral a conclu avec de petits syndicats une série de conventions qui n’incluent pas d’indemnité de départ. Les East and West Coast Dockyards Trades and Labour Councils ainsi que les agents des finances ont conclu avec l’employeur des ententes temporaires qui n’incluent pas de concessions sur les indemnités de départ.

Ce sont des ententes à court terme qui se termineront avec l’expiration de la Loi sur le contrôle des dépenses. Nous avons demandé à l’employeur d’envisager une entente semblable pour nous. Elle apporterait aux membres une augmentation de 1,5 % sans rien changer d’autre dans la convention collective. Étant donné qu’elle arriverait à échéance le 31 août 2011, nous reviendrions à la table de négociation cet automne ou au début de l’année prochaine. Nous attendons patiemment la réponse de l’employeur à cette proposition.

Il convient de souligner que ces négociations sont particulièrement difficiles parce que l’employeur ne reculera pas sur ses demandes concernant les concessions sur les indemnités de départ. À cela s’ajoute la menace que ces concessions (et peut-être d’autres) seront imposées aux syndicats dans le cadre d’un budget; il n’y a pas grand-chose pour motiver l’employeur à entreprendre de vraies négociations collectives.

Ces difficultés mises à part, votre syndicat fera ce qu’il peut pour obtenir des conditions raisonnables d’emploi pour ses membres. Votre équipe de négociation vous remercie de votre patience.

En toute solidarité,

Le gérant d’affaires et secrétaire financier,

Daniel J. Boulet