Imprimer cette page

Négociations avec le gouvernement fédéral – Sixième mise à jour

17-10-2011

Le syndicat et l’employeur se sont rencontrés comme prévu le 11 octobre 2011.

Vous vous souviendrez que le 26 août 2011, le syndicat avait déposé une trousse détaillée afin de régler toutes les questions en litige. Votre équipe de négociation avait pris cette mesure, car il était évident que le processus de négociation informel était arrivé à sa fin. Par la suite, le syndicat avait de bonnes raisons de s’attendre à ce que l’employeur en fasse autant et dépose sa propre trousse détaillée. Nous n’avions pas d’attente quant à l’issue de la situation, mais nous nous attendions de connaître la position des parties en fonction l’une de l’autre – sommes-nous d’accord ou y a-t-il un grand écart et de quels domaines s’agit-il?

L’employeur a choisi de ne pas déposer de trousse formelle et lui seul sait pourquoi. Il a préféré entamer les discussions en répétant ce qui avait déjà été discuté, ce qui a rendu impossible la tâche de faire converger les intérêts et de parvenir à une entente.

Ce choix de tactique bizarre est frustrant pour les membres de notre équipe. Nous visions dès le début de parvenir à la négociation d’une convention collective juste et raisonnable. Il est sans doute peu vraisemblable que nous y parvenions, mais nous tentons de nous entendre sur des questions clés. Malheureusement, nous faisons affaire avec un employeur qui semble être réticent à s’engager à quoi que soit par écrit.

Aucune autre réunion n’est prévue à l’horaire et le syndicat est en train de considérer ses options.

En toute solidarité,

Le gérant d’affaires et secrétaire financier,
Daniel J. Boulet