Imprimer cette page

Message du jour du Souvenir de M. Flemming, VPI

10-11-2011

Chaque année, le 11 novembre, à 11 h, les Canadiennes et les Canadiens font une pause pour se souvenir et honorer plus d’un million et demi d’hommes et de femmes qui ont servi à la Première Guerre mondiale, la Seconde Guerre mondiale, la guerre de Corée et les missions et conflits de maintien de la paix, ainsi que plus de 100 000 personnes qui y ont perdu la vie, afin que nous puissions continuer à vivre librement et en paix dans notre pays.

Pour un grand nombre d’entre nous, les horreurs de la guerre ne se retrouvent que dans nos lectures, dans les images que nous voyons ou dans les histoires que nous racontent des membres de la famille, des amis ou des membres d’une filiale de la Légion le 11 novembre. Nous avons, pour la plupart, été épargnés de la réalité d’un conflit brutal, mais nous avons récolté les nombreux avantages que les braves parmi les braves ont sacrifiés pour nous, soit leur vie, des membres et parfois leur santé mentale, afin d’assurer nos traditions et un avenir au Canada auxquels ils croient.

Aujourd’hui, en 2011, nous observons nos soldats canadiens à leur retour de l’Afghanistan, certains à des familles et des amis éplorés. Il nous faut reconnaître et honorer leur service et leur engagement, afin que leurs sacrifices ne soient pas en vain.

Chers confrères et consœurs, nous devons participer aux activités du jour du Souvenir pour que le courage et l’altruisme de ces femmes et de ces hommes ne soient pas perdus aux yeux des générations futures. Nous nous souvenons parce qu’ils ont beaucoup fait pour nous, notamment notre droit de faire partie de notre syndicat et de récolter les fruits de notre labeur.

En toute solidarité en ce jour du Souvenir,

Le vice-président international,

1er District, FIOE



Phil Flemming