Imprimer cette page

Faits saillants des négociations avec NAV CANADA

29-11-2011

Nous avons le plaisir de vous annoncer, votre équipe de négociation et moi, la conclusion des négociations avec NAV CANADA. Nous sommes parvenus à un mémoire d’entente après 12 jours de négociations en réunion que nous avions entamées en septembre 2011; ce mémoire fera maintenant l’objet d’une ratification par les membres.

Votre équipe de négociation s’était fixé certains objectifs pour cette ronde de négociation, notamment :

  • Augmentations économiques aussi élevées que d’autres groupes, au minimum;
  • Améliorer l’échelle salariale des TEC-2 afin d’offrir un écart plus approprié entre les trois niveaux de classification;
  • Meilleurs avantages en ce qui a trait aux congés et aux déplacements.

Nous avons plus ou moins atteint tous ces objectifs comme suit :

  • Toutes les échelles salariales augmenteront de 3 % par année pour deux ans, ce qui correspond aux augmentations obtenues par d’autres groupes.
  • Un échelon de 3 % n’ouvrant pas droit à pension sera ajouté à l’échelon le plus élevé du niveau TEC-2;
  • Les membres qui ont besoin de se déplacer avec un préavis de moins de 48 heures toucheront une prime équivalant à une journée de salaire;
  • Les membres auront une plus grande flexibilité relativement à l’utilisation des congés pour obligations familiales;
  • Des éclaircissements sur l’interprétation des déplacements du point de départ au point d’arrivée;
  • Divers autres engagements et améliorations à période fermée.

Il s’agit là d’améliorations importantes et comme c’est le cas pour d’autres groupes, on n’a pu y parvenir qu’en échange d'autres avantages de la convention collective. Notre convention collective comporte seulement deux dispositions qui ont suffisamment de valeur pour nous permettre d’y parvenir : la conversion de primes ouvrant droit à pension à des primes n’ouvrant pas droit à pension OU l’élimination de l’indemnité de départ à la retraite. Étant donné que la valeur de l’indemnité de départ à la retraite s’amoindrit lentement avec chaque personne retraitée et chaque personne nouvellement embauchée, votre équipe de négociation a pris la décision difficile, mais logique d’éliminer l’indemnité de départ à la retraite en échange d’une augmentation du revenu ouvrant droit à pension correspondant à celle d’autres groupes et d’ajouter un échelon supplémentaire de 3 % n’ouvrant pas droit à pension au niveau TEC-2. Les employés ayant une indemnité de départ accumulée auront le choix de se faire verser ce montant sur-le-champ ou à la retraite, à leur taux de rémunération à la retraite.

Je me joins à votre équipe de négociation pour recommander vivement ce projet de règlement. Nous croyons qu’il soit la meilleure façon de parvenir à nos objectifs de négociation sans avoir d’incidence négative sur votre droit d’accumuler des heures supplémentaires ou d’utiliser des congés annuels payés de façon ponctuelle.

Tous les détails sur le mémoire d’entente se trouvent ici . Dans les jours à venir, nous afficherons un horaire de réunions d’information et les procédures de ratification.

Enfin, j’aimerais en profiter pour remercier l’équipe de négociation pour son dévouement pendant cette ronde de négociations. Ces négociations furent difficiles, mais votre équipe a fait face aux décisions avec courage et s’est engagée au bien collectif du groupe. Je suis très fier du travail de l’équipe.

En toute solidarité,

Le gérant d’affaires et secrétaire financier,

Daniel J. Boulet