Imprimer cette page

Les membres du gouvernement fédéral choisissent la conciliation exécutoire

24-08-2016

Les membres de la FIOE qui travaillent au gouvernement fédéral ont choisi la « conciliation exécutoire » en tant que méthode privilégiée de règlement des différends. La conciliation exécutoire était l’une des options suggérées par le ministre Brison dans sa lettre du 3 juin aux agents négociateurs.

Pour les membres de la FIOE, la conciliation exécutoire est leur meilleur espoir pour une convention collective équitable. Elle permet à un tiers de revoir les propositions des deux parties sans déséquilibre législatif tel qu’on en voit dans la LRTFP. Le fait d’accepter de régler nos différends sans avoir recours à une grève donne également lieu à une prestation continue des services à la population.

Avant de poursuivre davantage avec les négociations, il importait de connaître « l’option ultime ». Notre stratégie de négociation se basait sur la méthode conciliation-grève imposée par le gouvernement précédent. Puisque les membres ont décidé d’une méthode différente, l’équipe de négociation peut maintenant poursuivre les négociations. À cet effet, la FIOE communiquera avec le Conseil du Trésor pour ajouter d’autres rencontres à l’horaire. Nos prochaines étapes comprennent la réduction du nombre d’enjeux à faire avancer par la conciliation et la négociation du cadre de la conciliation exécutoire.

Quand le SCT nous a envoyé un avis de négocier il y a plus de deux ans, je m’attendais à de longues négociations. La position du gouvernement précédent était des plus ridicules. Officiellement, la position de l’employeur sur les congés de maladie n’a pas changé, mais au moins, le gouvernement actuel est ouvert à une méthode de règlement des différends mieux équilibrée.

Votre équipe de négociation se joint à moi pour remercier tous les membres de votre grande patience. D’autres mises à jour paraîtront en temps voulu.

En toute solidarité,

Le gérant d’affaires et secrétaire financier,

Daniel J. Boulet