Imprimer cette page

Notre histoire

Jusqu’à l’adoption de la Loi sur les relations de travail dans la Fonction publique (LTRFP) en 1967, les membres du personnel du gouvernement fédéral travaillaient sans convention collective. Les rémunérations et les conditions de travail étaient établies arbitrairement par le Conseil du Trésor ou le Cabinet. L’adoption de la LTRFP donnait aux membres du personnel le droit de former des syndicats et de négocier collectivement pour obtenir une meilleure rémunération et de meilleures conditions de travail.

La section locale 2228 de la FIOE a vu le jour au cours de cette période. Voici les grandes lignes de l’histoire de notre section locale :

1966 à 1970
1971 à 1980
1980 à 1990
1991 à 2000
2001 à maintenant

1966 à 1970 – La section locale 2228 de la FIOE voit le jour

1966 Formation d’une association qui s’appelle le Canadian Air Marine Technical Electronics Group (CAMTEG) [groupe canadien des techniciens en électronique des domaines de l’aviation et maritime] par les techniciens des domaines de l’aviation et maritime du ministère des Transports.

octobre 1967 – Rencontre des délégués de CAMTEG à Ottawa pour former la section locale 2228 de la FIOE.

septembre 1968 – Refus, de la part de la Commission des relations de travail dans la fonction publique (CRTFP), de la demande de l’AFPC en fonction des votes de 95,6 % des électeurs admissibles.

décembre 1968 – Dépôt, de la part de la FIOE, d’une nouvelle demande d’accréditation en tant qu’agent négociateur pour le groupe professionnel de l’électronique.
mars 1969 – Accréditation, de la part de la CRTFP, de la section locale 2228 de la FIOE, qui représentera dorénavant le groupe de l’électronique. Des Davidge devient le tout premier gérant d’affaires à temps plein.

avril 1969 – Début des négociations en vue de notre première convention collective.

septembre 1969 – Tenue d’une grève non autorisée de la part des techniciens des domaines de l’aviation et maritime. Cette grève mène à la conclusion de deux conventions collectives, dont l’une expirait en juin 1969 et l’autre, en juin 1971.

Haut de la page

1971 à 1980 – Une nouvelle convention collective et des grèves non autorisées

juin 1971 – Expiration de notre seconde convention collective.

décembre 1971 – Début des négociations collectives pour le prochain contrat.

février 1972 – Tenue d’une grève légale qui dure trois semaines.

décembre 1973 – Signature d’une nouvelle convention collective.

1976 – Adhésion de la FIOE à la International Federation of Air Traffic Safety Electronics Associations (IFATSEA).

1977 – Établissement des premiers objectifs de la section locale.

1978 – Division du ministère des Transports : Aviation et Garde côtière.

septembre 1978 – Ouverture de l’Institut de formation de Transports Canada à Cornwall, en Ontario.

1979 – Tenue d’une grève non autorisée traitant des conditions de travail à l’IFTC. La section locale et l’employeur mettent sur pied un programme de formation et de perfectionnement des technologues de l’électronique (EL).

1980 – Tenue d’une grève non autorisée menée par les EL de Vancouver traitant des conditions de travail à l’IFTC. Le ministère des Transports commence à prendre la certification des EL en considération.

1980 – Élection de Gary Myers comme président de l’IFATSEA.

Haut de la page

1980 à 1990 – Regroupement et croissance au milieu de contrôles des salaires

1981 – Tenue du premier colloque de tous les dirigeants élus de la section locale. Ajout de deux nouveaux échelons de salaire à la convention collective en vigueur.

1982 – Contrôles des salaires de 6&5 mis en œuvre par l’employeur.

1983 – Déménagement du Bureau d’affaires de la section locale 2228 à son emplacement actuel au 1091, rue Wellington Ouest à Ottawa.

1985 – Après un incident d’aviation, mise sur pied à Transports Canada d’un programme habilitant les technologues de l’électronique de certifier des systèmes électroniques.

Haut de la page

1991 à 2000 – Une célébration du 25e anniversaire au milieu de compressions

1991 – Poursuite de la suspension de la négociation collective pour deux années de plus de la part du gouvernement fédéral et adoption du projet de loi C-29. Il n’est pas permis de faire la grève pendant cette période.

1991 – Entrée en vigueur de la politique sur le réaménagement des effectifs du gouvernement fédéral qui instaure par le fait même certains droits pour les employés qui font face à des mises à pied.

1991 – Offre de recruter les employés des postes de la part de la section locale.

1992 – Célébration du 25e anniversaire de la section locale.

1992 – Centralisation des laboratoires d’étalonnage de l’électronique de Transports Canada à Ottawa. Les laboratoires d’Edmonton, de Winnipeg, de Toronto, de Montréal et de Moncton sont fermés.

1992 – Recommandation, de la part du Groupe de travail ministériel, d’un « statut indépendant pour le système de la navigation aérienne ».

1993 – Approbation d’une nouvelle norme de classification des postes EL par le Conseil du Trésor.

1993 – Reclassification de postes des employés des postes qui sont des EL dans d’autres groupes professionnels.

1994 – Gel des augmentations de salaire des EL de la fonction publique suivi d’un gel salarial de deux ans; 21 % de nos membres sont touchés.

1995 – Transfert des membres de la Garde côtière de Transports Canada au ministère des Pêches et des Océans.

1995 – Remaniement, de la part d’Industrie Canada, des descriptions de travail des inspecteurs radio, entraînant ainsi une reclassification des inspecteurs radio du niveau EL-4 au niveau EL-5.

1996 – Début du processus de cession de la gestion de la navigation aérienne de la part de Transports Canada à la nouvelle compagnie sans but lucratif nommée NAV CANADA.

novembre 1997 – Obtention, de la part de NAV CANADA, du droit exclusif d’assurer et de gérer la navigation aérienne au Canada. La section locale célèbre son 30e anniversaire.

Haut de la page

2001 à maintenant – Faire partager nos connaissances avec le monde

2 juillet 2001 – Quatre-vingt-huit membres de NAV CANADA, frustrés par le rythme lent des négociations collectives, se prévalent d’une clause de la convention collective et ne se présentent pas au travail.

2002 – Approbation, de la part des membres, d’un changement dans la structure de la section locale; par conséquent, le Conseil exécutif passe de neuf membres à six membres. La section locale célèbre son 35e anniversaire.

2003 – Préparation, de la part des membres de la section locale qui participent activement aux travaux de l’IFATSEA, d’un document pour aider l’Europe à élaborer le tout premier guide de perfectionnement et de formation du personnel électronique, qui est ultérieurement adopté par l’OACI.

2004 – Présentation du guide de formation ATSEP à l’assemblée de Tokyo le 6 octobre.

2007 – Célébration du 40e anniversaire de la section locale.

2007 – Retraite du confrère David Gainforth du poste de président de la section locale après 26 années de service.

2008 – Le Conseil exécutif de la section locale 2228 confère le titre de « président émérite » au confrère Gainforth en reconnaissance de son engagement exceptionnel envers la section locale.

Haut de la page